Logo Cedias Centre d'études, de documentation, d'information et d'action sociales
Année de la revue: 
2003
Numéro de la revue: 
n° 1 / 2003
Couverture de la revue: 

Le CEDIAS s’est associé à la journée d’étude organisée en novembre dernier par Buc Ressources, en collaboration avec l’association des Instituts de rééducation, sur le double thème du travail « avec » la peur et du travail « de » la peur dans le domaine de l’intervention sociale.

Comprendre ce qu’est la peur dans ses formes les plus usuelles permet d’analyser la pertinence des réponses politiques à celle-ci (Jean-Yves Barreyre). Lionel Deniau brosse une première approche des jeunes en souffrance psychique et se demande comment les adultes - et particulièrement les professionnels - peuvent « contenir » ces angoisses et ces incertitudes et ne pas « en rajouter ». David Lucain décrit la peur à l’école et incline plutôt à contrebalancer les réponses en termes de sanction par l’encouragement des motivations et des solidarités. Serge Heuzé réfléchit sur la peur dans une approche inter dynamique avec les souffrances sociales et psychiques. Gilbert Berlioz tente de comprendre comment passer de la violence au conflit dans cette marge étroite de l’intervention sociale où l’on travaille plus « dans » le social que « sur » le social. Enfin, Robert Misrahi pose l’hypothèse que, d’une souffrance extrême, peut surgir une renaissance où « le sujet lucide et réfléchi, converti à soi et à l’autre » s’ouvre à la joie de fonder, d’aimer et à la jouissance du monde.

Ces approches, politique, sociologique, professionnelle ou philosophique, n’épuisent pas - loin s’en faut - la question de la fonction sociale de la peur dans les sociétés contemporaines. L’objectif est ici, pour reprendre l’expression de Marcel Jaeger, « de contribuer à l’enrichissement d'une culture professionnelle et à sortir de l’aigreur et de la paralysie ».