Logo Cedias Centre d'études, de documentation, d'information et d'action sociales
Année de la revue: 
2000
Numéro de la revue: 
n° 1 / 2000
Couverture de la revue: 

A partir des années 1980, de nombreuses mutations ont affecté le travail social (différentes lois sociales, décentralisation, nouvelle question sociale, référentiels de l’exclusion et de l’insertion, réformes organisationnelles, entrée en force des services marchands, etc.), modifiant les rôles des professionnels et se concrétisant par une recomposition du champ de l’action sociale et de ses missions. Au point que la question de la légitimité - comme de la légitimation - se trouve crûment posée et que la qualification se trouve bousculée par la notion de compétence.

Ce numéro contribue à ce débat par trois approches :

- d’une part, il tente de montrer l’enjeu des mutations des pratiques dans le cadre de réorganisation d’institutions telles que les CAF (Pascaline Dion), les CRAM (Anne-Marie Gagliardi) ou dans certains secteurs comme par exemple celui de la gérontologie (Catherine Gucher) ;

- d’autre part, il souligne l’importance de la formation initiale (Marie-Christine Maillet-Tingaud) et supérieure (Josiane Brocard) au regard de l’identité personnelle et professionnelle ainsi que des qualifications et compétences à acquérir autant qu’à consolider ;

- enfin, il apporte diverses problématiques intéressantes sur les enjeux de la qualification et de la compétence dans le travail social (Michel Chauvière, Élisabeth Dugué, Guido De Ridder).