Logo Cedias Centre d'études, de documentation, d'information et d'action sociales
Année de la revue: 
2006
Numéro de la revue: 
n° 1 / 2006
Couverture de la revue: 

« Les hommes naissent et vivent égaux en droit » dit l’article 1 des Droits de l’Homme au fronton de notre Constitution. Pourtant les demandes itératives de droits par les personnes ou les groupes nous interrogent sur la réalité de ce précepte et expriment une volonté farouche des individus de ne pas perdre leur Identité dans une gestion anonyme de la société, un besoin de reconnaissance de la personne comme condition du vivre ensemble.

A contrario, dans une logique de prestations de service, ce « droit aux droits » peut aussi devenir exigence à l’encontre du travailleur social au service d’un usager-client. Enfin à un troisième niveau de réflexion, le professionnel face à cette exigence de droits peut se trouver réduit au rôle de celui qui rappelle les devoirs d’usagers, voire soutient une morale sociale.

Qu’en est-il de l’exercice de ces droits pour les personnes fragiles et vulnérables, les personnes dépendantes ? En quoi cette tension entre droits et dépendances illustre-t-elle un travail du social et interroge-t-elle les pratiques professionnelles bénévoles et militantes du travail social ?

Entre « autant que faire se peut » (l’aune des capacités) et « autant que faire se doit » (l’aune de la morale), le travail social est à l’épreuve de l’exercice des droits des personnes vulnérables.

Le CEDIAS, dans le cadre de sa mission de valorisation des mémoires et travaux de formation supérieure en Action sociale, a organisé, en collaboration avec la DGAS et l’ENSP, une journée de réflexion à partir des analyses produites par les auteurs de mémoires récents dans le cadre des diplômes supérieurs en travail social (DSTS et CAFDES). Ce numéro présente les Actes de ce colloque qui s’est déroulé à l’IRTS de Nancy le 22 septembre 2005.

 

Consulter sur Cairn