Logo Cedias Centre d'études, de documentation, d'information et d'action sociales
Année de la revue: 
2003
Numéro de la revue: 
n° 2 / 2003
Couverture de la revue: 

La question des formations est au cœur du secteur social depuis des années : ... schémas régionaux de formation, loi rénovant l’action sociale, loi de modernisation sociale et Validation des acquis de l’expérience, enfin réglementation européenne qui s’impose aux universités.

Comment comprendre les liens entre ces différents bouleversements qui traversent le champ de l’action sociale en général et celui des formations en particulier ? S’agit-il d’ouverture ou d’éclatement ? Il est trop tôt pour le dire, aussi Vie Sociale souhaite mettre à disposition de ses lecteurs un état des lieux/état des réflexions pour lequel une série d’acteurs inscrits au cœur de ces problématiques acceptent de livrer leurs idées sur la question aujourd’hui. Dans deux ou trois ans nous reprendrons ce dossier pour comprendre les stratégies, les mobilisations, les échecs et les transformations de ce processus.

Nous avons, pour ce premier numéro, choisi de privilégier deux axes qui, selon nous, bouleversent le paysage des formations : le 3/5/8 ou LMD, avec un premier cycle jusqu’à la Licence, un deuxième cycle jusqu’au Master professionnalisé ou de recherche et un troisième cycle vers le Doctorat, c’est-à-dire l’européanisation des diplômes de l’enseignement supérieur ; et la Validation des acquis de l’expérience (VAE), mise en place par la loi de modernisation sociale et qui concerne déjà plusieurs diplômes sociaux.

Nous avons souhaité obtenir des points de vue, c’est-à-dire que ceux qui nous ont répondu ont accepté, tout en étant les représentants de leurs institutions ou organismes, d’aller un peu au-delà et de nous dire leurs intérêts, leurs espoirs ou leurs inquiétudes.

Si la réflexion sur l’acte II de la décentralisation avait été plus avancée, il aurait été intéressant d’ouvrir une troisième piste sur cette annonce d’un partage ambigu entre région (premier acteur de la formation professionnelle), département (premier employeur des professionnels), État garant de la cohésion et des diplômes, mais les éléments de ce numéro devraient permettre d’alimenter le débat et nous nous en ferons l’écho lors du deuxième numéro qui sera consacré aux stratégies mises en œuvre et aux mobilisations des acteurs.