Logo Cedias Centre d'études, de documentation, d'information et d'action sociales
Année de la revue: 
2004
Numéro de la revue: 
n° 4 / 2004
Couverture de la revue: 

On ne compte plus les lieux où des activités musicales, théâtrales, plastiques servent de support à des actions en direction de personnes handicapées ou en difficulté, de même que l’on ne compte plus toutes les manifestations présentant les travaux de ceux qui ont construit ces réalisations ou ces œuvres qui utilisent l’écriture, la voix, le geste, la peinture, la musique, etc.

La difficulté à construire des projets d’action culturelle résulte de la diversité des acteurs sociaux qui doivent être mobilisés, si possible ensemble. Leurs logiques peuvent parfois être contradictoires : les élus souhaitent une efficacité et des résultats concrets sur le terrain, les travailleurs sociaux, immergés sur les terrains tentent de faire face à l’urgence sociale, les associations apportent leurs connaissances des populations, les artistes leurs préoccupations artistiques de création.

Vie Sociale a décidé, en lien avec la revue Lien social, d’aller voir du côté des chemins de traverse de l’Intervention sociale ; du côté de la culture comme prétexte à l’échange, parce que celle-ci est un moyen de connaître, de reconnaître et de transmettre. Dans cette alliance, la création culturelle est un vecteur, jamais un tout en soi, une façon d’aménager la rencontre et de vivre celle-ci. L’art sert-il à soigner, à exprimer, à intégrer, ou l’art ne sert-il pas essentiellement à apprendre à vivre ensemble ?

L’art et les activités d’expression en général interpellent une dimension essentielle de l’activité humaine en se situant d’emblée au niveau du symbolique. Elles mettent en jeu des émotions productrices de création, d’œuvres personnelles qui en même temps s’inscrivent dans une culture collective.

L’action culturelle se fait sociale parce qu’elle est faite pour être un outil de compréhension du monde et des relations que nous entretenons avec lui.

Parties: