Logo Cedias Centre d'études, de documentation, d'information et d'action sociales
Année de la revue: 
2009
Numéro de la revue: 
n° 4 / 2009
Couverture de la revue: 

Ce numéro voudrait retracer l’histoire de l’éducation populaire, revisiter ses acteurs et chercher si des éléments ne continuent pas à animer l’action de certains collectifs d’aujourd’hui.

Après les grandes lignes de l’histoire de l’INJEP dans les rapports de cette institution à l’éducation populaire qui se place au cœur des problématiques françaises de jeunesse et d’éducation populaire, viennent ensuite les témoignages d’acteurs qui ont contribué à l’émergence des mouvements dont le CNAJEP est aujourd’hui le porte-parole. C’est ainsi que vous trouverez des témoignages sur les mouvements familiaux ouvriers chrétiens, les mouvements sportifs, les mouvements d’éducation nouvelle qui ont conduit au développement de l’éducation spécialisée, les mouvements culturels présents tant dans les lieux de travail, que dans les lieux de loisirs.

Mais s’en arrêter à l’historique serait sans doute insatisfaisant si nous n’étions pas amenés à faire le point sur le présent et tracer des pistes d’avenir. Ce sera notre deuxième partie.

Des articles font le point sur la question de la formation professionnelle continue, puis sur le projet d’un service civique proposé par des militants d’éducation populaire. Ces deux ouvertures constituent certainement une façon de redonner à l’éducation populaire une place dans la société d’aujourd’hui. Par ailleurs, le Collectif éducation populaire et transformation sociale, né en 2006 en Languedoc-Roussillon, se donne pour objectif de développer une réflexion actualisée et prospective autour des problématiques de la jeunesse et de la culture populaire, notamment en lien avec la notion de gratuité. Enfin un article rappelle l’action de l’éducation populaire au niveau international dans le cadre du développement des échanges interculturels au niveau mondial.

Ce numéro ne prétend pas reconstruire un passé idéalisé mais il tente d’ouvrir des pistes pour l’avenir. Aujourd’hui où nous avons retrouvé un Haut Commissaire à la jeunesse, dont le Livre vert, malgré ses lacunes, offre de nombreuses opportunités, nous espérons que nos réflexions seront un encouragement pour ceux qui pensent que l’éducation populaire a toujours du sens.

 

Consulter sur Cairn