Logo Cedias Centre d'études, de documentation, d'information et d'action sociales
Auteur(s): 
Jean-Yves Barreyre
Marc de Montalembert

Jean-Yves Barreyre*

Marc de Montalembert**

Le séminaire sur les politiques sociales de solidarité de demain a duré deux ans et demi : treize séances de travail, sans compter le colloque dans les salles de l’Assemblée nationale, avec des intervenants prestigieux, pour réfléchir à l’action sociale de demain. Rien n’aurait pu se faire sans le soutien d’Unifaf qui a compris l’action de formation des acteurs, nécessaire dans cette période de grande transformation de l’action sociale et de la santé publique. Et ce fut un véritable lieu de formation et de réflexion dont les contributions des participants à ce numéro attestent. Toutes les séances ont été filmées et donneront un film, en préparation, qui pourra être un formidable outil pédagogique pour les centres de formation et les associations qui œuvrent dans le champ social.

Nous avons expérimenté une formation qui prend sa place dans l’esprit de l’éducation populaire, comme existaient au XXe siècle les universités populaires.

Une série de « quatre pages » thématiques, qui seront ensuite publiées en supplément de Vie Sociale, va venir préparer la suite. L’objectif étant de les diffuser le plus largement possible, de les discuter et de les enrichir. Car le travail n’est pas terminé. Nous avons abordé les grandes politiques publiques, quelques questions comme celle de la santé publique, mais sans approfondir des champs aussi importants que la protection de l’enfance, l’emploi, les politiques pénales, les minimas sociaux, les espaces locaux délibératifs, la question des personnes âgées, les jeunes isolés, les sans-papiers, les politiques d’immigration, etc.

Déjà, des groupes se forment en région pour continuer ce travail.  Pour structurer cette action nationale, le Cedias pourrait proposer un second séminaire national, ciblé sur des politiques articulées, par champ. La protection de l’enfance et de la jeunesse pourrait être un des axes forts de ce nouveau séminaire en collaboration avec les fonds formation et l’Oned.

Mais les initiatives régionales doivent aussi être coordonnées, afin de faire connaître  et discuter la question sociale avec tous les acteurs, dans l’esprit des universités populaires. C’est ce nouveau chantier qui nous attend. Il sera lié aux initiatives locales qui souhaiteront participer à ce projet ; le Cedias y tiendra toute sa place.

 


* Directeur du Cedias, Directeur du Creahi Ile-de-France.

** Président du Cedias-Musée social

 

Faire un lien vers l'article dans la préface de revue: 
Afficher un lien vers cet article dans la préface de la revue